Walter Jagueneau et Jean-Pierre Gaillard « Analogies Primitives »


Aux frontières de l’Art brut et de l’Art primitif,
la galerie accueille Walter Jagueneau et Jean-Pierre Gaillard
du 29 octobre au 22 novembre, du jeudi au dimanche/ 11h-17h
Vernissage le vendredi 30 octobre à partir de 18h30, en présence des artistes.

Analogies Primitives Affiche LE56 Gaillard Jagueneau web

Il n’y a pas de demi-mesure dans les tableaux de Walter Jagueneau qui semble poursuivre une certaine représentation de la «Comédie Humaine»; on a des pensées vers Basquiat, l’art brut, l’art primitif…, mais nous laisserons le peintre décider de ses références ; car dans l’acharnement graphique, dans le geste recherchant des motifs jamais identiques, dans le travail qui s’accumule ; une écriture unique et personnelle s’impose.

Si on ressent une part de rêve, de symbolisme ou de flottement dans les peintures de l’artiste ;
toutes possèdent un ancrage dans la société, une société composite, une société recomposée.

Site de W. Jagueneau

Depuis vingt ans, Jean-Pierre Gaillard arpente systématiquement les plages du Pélion, les criques, les anses de rochers, les coins de mer. Il glane des matériaux insolites usés et déposés par les vagues et donne naissance à des têtes, des couples, des chouettes…, tout un peuple dont il est le gardien. Fasciné par ces matériaux travaillé par le temps, il aime couper, polir, assembler, ajuster et repolir encore pour faire tenir ensemble.

Il n’ajoute ou n’enlève rien, jamais : il compose et se plait à redonner vie.